Templeuve-en-Pévèle: Les «13 crânes de cristal» vont envoûter la Pévèle ce week-end

Marie Vandekerkhove | 07/12/2018 La Voix du Nord

C’est la méga production culturelle de l’année et elle va rassembler quelque 1 500 spectateurs samedi et dimanche dans la salle des sports. Un show de théâtre, danse, chants et arts du cirque, préparé depuis un an et demi par 140 comédiens amateurs dans le cadre des Rencontres culturelles en Pévèle-Carembault. Le seul hic, c’est que c’est déjà complet.

 

C’est un spectacle qui puise dans une antique légende maya mais qui raconte l’air du temps : « Il évoque l’exclusion en général », souligne Stéphane Van de Rosieren, auteur et metteur en scène des « 13 crânes de cristal ».

 

Le clown engagé de la Pévèle, fondateur et directeur de La Belle histoire, la troupe de théâtre en résidence au Petit Théâtre de Templeuve, a écrit cette pièce à l’été 2017. Du sur-mesure pour ses comédiens très amateurs. « Joëlle Dupriez, présidente des Rencontres culturelle en Pévèle-Carembault, voulait que l’on s’adresse à des gens qu’on ne voit pas forcément dans les structures culturelles », pointe le comédien.

 

Alors, il y a un an et demi, il a réuni un large casting. « Je me suis rendu compte des potentiels, je me suis inspiré de leurs énergies pour écrire ce spectacle ». Les comédiens pévélois ont travaillé en groupes, avant de trouver leur place dans le méga show qui transporte les spectateurs dans une ambiance de cirque en 1966, dans le ghetto de Varsovie en 1939, dans la forêt amazonienne en 1924… avant de revenir en 2018.

 

« Ces 13 crânes de cristal sont un prétexte, une porte d’entrée pour parler d’aventure humaine, d’humanité. Ce qui est très fort, c’est que toutes ces valeurs défendues dans le spectacle, nous les avons vécues en groupe pendant un an et demi », remarque celui qui est aussi l’un des fondateurs des Clowns de l’espoir, une association qui intervient auprès d’enfants malades.

 

 

Si les 140 comédiens, âgés (vraiment) de 7 à 77 ans, ne bénéficient pas tous d’une longue expérience, Stéphane Van de Rosieren le promet : « On ne verra pas la différence entre ce spectacle amateur et un spectacle professionnel ». Une partie de la salle des sports Vandelanoitte a été réquisitionnée dès mercredi pour installer la salle qui pourrait accueillir 500 spectateurs par représentation… presque cinq fois plus que le Petit Théâtre, son voisin d’en face.

 

Le metteur en scène annonce des décors grandioses : « On passera d’un chapiteau de cirque à la forêt amazonienne, dans une ambiance empruntant à Indiana Jones ou aux Misérables de Lelouch avec plusieurs arts du spectacle vivant ».

« C’est dans notre projet de territoire, créer des échanges, faire de la médiation culturelle, pour proposer une campagne vivante et familiale. Des subventions publiques nous permettent de proposer des places à 8 €, ce qui n’aurait pas été possible sans le Département ou Pévèle-Carembault », commente Joëlle Dupriez… qu’on pourra chercher sur scène.

 

 

Représentations samedi à 17 heures, 20 h 45 et dimanche à 17 heures. Complet.

article crane