"Il n’y a pas d’âge pour le dépistage"

Par P.V.(Clp) | Publié le 28/10/2017 La Voix du Nord

À travers le défilé, un message : « il n’y a pas d’âge pour le dépistage »

 

Vendredi soir avait lieu, au théâtre municipal, une représentation clôturant la session  2017 d’Octobre rose en Douaisis. Les défilés de mode ont alterné avec les saynètes pour démontrer comment l’espoir de guérison peut naître pendant la maladie. À condition qu’elle soit dépistée à temps.

 

 

Octobre rose a fait salle comble, au théâtre de la rue de la Comédie, à l’occasion d’une soirée présentée par Margaux, animatrice de la chaîne de télévision Wéo. La belle Maëva Coucke, Miss Nord -Pas-de-Calais 2017, a également illuminé la scène de sa présence. Mais le public a surtout été marqué par les prestations des comédiens de la compagnie La Belle Histoire qui ont parfaitement rendu compte de la vie pas toujours rose des malades. Une vie toutefois améliorée au quotidien grâce aux structures spécialisées comme la Plateforme santé du Douaisis et l’Espace ressource cancer (ERC).

Tordre le cou aux idées reçues

«  Neuf malades sur dix guérissent si le dépistage est précoce  », a rappelé le maire Douai Frédéric Chéreau (PS), précisant que le cancer du sein touche également les hommes. Ainsi, entre les défilés des mannequins qui affichaient leurs sourires et leur capacité à rester joli(e)s, en dépit de leurs ennuis de santé, les acteurs ont tordu le cou aux idées reçues, notamment en démontrant qu’il n’y a pas que des vieux à l’ERC, où «  on peut trouver une seconde famille  ».

L’exposition de photographies mise en place à l’occasion d’Octobre rose est encore visible à la Halle aux Draps de l’hôtel de ville ce dimanche, de 10 h à 12 h.

22814433_483107588737646_6668274085299740998_n