Libérer la parole autour du harcèlement scolaire au collège

Par Catherine Questroy (Clp) | Publié le 16/11/2017 La Voix du Nord

Comme tous les ans, le Point informations jeunesse organise un forum santé Après les addictions, Alexandre Degardenzi animateur du lieu, a préparé deux journées pour libérer la parole autour du harcèlement scolaire.

 

Les jeunes se sont exprimés autour des mots : pression, respect souffrance.

 

Un thème qui tombe à pic après la journée nationale le 9 novembre dernier. Ainsi, les jeunes et adolescents ont été invités à s’exprimer sur des murs éphémères Ils ont manié la bombe avec énergie et avec cet accessoire inhabituel, ils ont réfléchi autour des mots pression, respect, différence, souffrance. Une œuvre collective a été ensuite réalisée avec le graffeur Michaël Deroubaix et son acolyte César. «  Il est plus facile d’illustrer quelque que chose que l’on porte que quelque chose que l’on dénonce. Mais c’est un moyen de dire les choses.  »

Autre moyen choisi pour les organisateurs : le théâtre. Tous les cinquièmes des deux collèges de la ville ont assisté à une représentation théâtrale de la compagnie « La belle histoire » qui a écrit deux scénarios à partir des expériences des élèves neuvillois. «  Si les 5e ont été spécialement ciblés par les éducateurs, c’est qu’ils sont déjà sur les réseaux sociaux. À l’école, on peut se moquer du physique, de la solitude, de la timidité d’un élève et malheureusement ce harcèlement et la souffrance se prolongent à la maison  » explique M. Degardenzi.

 

L’un des conseils que l’on peut leur dire, c’est de dénoncer ces faits à un adulte proche, et agir au mieux auprès de l’établissement (infirmière, psychologue, CPE…) ou aux autorités.

B9713835082Z.1_20171116191320_000+GB6A5TA2H.1-0