Lesquin: Cinquante-huit lumières pour saluer les Poilus lesquinois morts au combat en 1914-18

C. B. | 07/11/2018 La Voix du Nord

Les cérémonies d’hommage aux soldats morts pendant la Première Guerre mondiale durent toute la semaine. Samedi et dimanche, les commémorations officielles passeront par le monument aux morts, où 58 bougies seront allumées par des enfants en mémoire des 58 Poilus lesquinois.

 

Depuis le début de la semaine, le centre culturel Dany-Boon vit à l’heure de la Première Guerre mondiale, avec une exposition de photos de lieux de mémoire de la guerre 1914-1918. D’autres images, tirées de la collection de l’historien de la commune, Bernard Bonte, présentent « Lesquin et les Lesquinois morts lors de la grande guerre ». On y découvre par exemple l’usine Thomson transformée en écurie. Elle a par ailleurs été démantelée par les troupes allemandes pour être reconstruite en 1915 à Speyer, en Allemagne.

 

Plusieurs familles du village ont été décimées

L’historien amateur a également retrouvé les actes de décès des Lesquinois tombés au champ d’honneur. En parcourant les noms, on comprend que plusieurs familles du village ont été décimées en perdant deux, trois, quatre fils. Un hommage leur sera rendu samedi soir, à 19 h. Des enfants viendront déposer 58 bougies au pied du monument aux morts, en hommage à ces 58 poilus disparus pendant le conflit.

Avant cela, ce mercredi soir, la compagnie La Belle histoire montera sur scène pour jouer Un fusil à la main. Une pause humaine et bienveillante dans une semaine chargée en émotions qui s’achèvera par la commémoration officielle, dimanche. Une messe est programmée à 10 h avant le dépôt de gerbe, à 11 h 11, au monument aux morts.

article lequin