La laïcité en questions (et réponses)

Par F. D. (Clp) | Publié le 24/12/2017 La Voix du Nord

La laïcité en questions (et réponses) au centre social du Faubourg-de-Béthune

La pièce s’est nourrie des échanges, très riches, entre les habitants et la compagnie théâtrale sur la laïcité.

 

« Ça fait de l’effet ! » Malika vient d’assister à la représentation donnée ce vendredi par la compagnie La Belle Histoire, dans la salle Concorde du centre social du Faubourg-de-Béthune. La jeune étudiante assistante sociale a apprécié la performance des trois comédiens, qui ont enchaîné les saynètes issues de la vie quotidienne. « J’ai participé aux échanges avec les habitants, poursuit Malika, et je trouve cette restitution très juste, elle montre la stigmatisation de certains individus, et la liberté que représente la laïcité. »

 

L’histoire proposée sur scène ne vient pas de n’importe où : «  Nous avons fait des «séances éponge» , explique Greg, l’un des comédiens. Les échanges, très riches, entre les habitants sur la laïcité ont nourri notre histoire  ». En direct d’une chaîne d’information continue, dans une cantine qui ne propose que du jambon, le résultat sur scène a été remarquable : des situations drôles, grinçantes, parfois gênantes même, qui ont mis les spectateurs face à leur propre définition de la laïcité.

 

«  Il n’y a pourtant qu’une définition de la laïcité, explique El Madani Oulkebir, directeur du centre social, cette notion juridique qui permet d’avoir une conscience. C’est un outil de liberté, pas de restriction.  » Ainsi, depuis près de deux ans, le centre s’est impliqué dans le projet «  de l’expérience humaine à l’expertise citoyenne  ». Des rencontres entre les habitants pour parler de leurs doutes, leurs inquiétudes parfois. «  Ce mélange naturel était passionnant, vivant, précise Estelle, autre comédienne de la compagnie. Ce projet a levé des incompréhensions, des méconnaissances sur la laïcité qui enrichit et ne contraint pas.  »

 

Le débat qui a suivi la représentation a permis de nouveaux échanges, avec finalement le sentiment pour le public d’avoir mieux cerné le principe de laïcité, loin des amalgames et des idées reçues. Un moment aussi utile qu’agréable pour le quartier dans lequel cohabitent vingt et une nationalités.

 

 

Le projet « de l’expérience humaine à l’expertise citoyenne » est proposé par le centre social du Faubourg-de-Béthune avec le soutien de la direction régionale de la protection judiciaire de la jeunesse, de la Métropole européenne de Lille et de la ville de Lille.

 

Prochain rendez-vous, jeudi 11 janvier, à 17 h : « Géhenne, la suite de Djihad » mis en scène par Ismaël Saïdi, précédé de « Laïcité et valeurs de la République » par la compagnie La Belle Histoire et suivi par un temps d échange et un repas. Réservation, tél. : 03 20 92 21 49. www.association-projet.org

 

 

 

 

 

index